PORTRAIT



LA RÉVÉLATION
Je décide d'entrer en peinture après un baccalauréat scientifique et maintenant - depuis plus de 35 ans, y compris les années de formation : Beaux-Arts à Lyon, Arts décoratifs Villa Arson Nice, Doctorat Arts Plastiques Sorbonne Paris I – c’est à la peinture que je consacre ma vie et mon travail.

L'ENGAGEMENT
Au cours de toutes ces années de pratique, j’ai acquis les savoirs faire du métier de la peinture, du dessin, de la gravure en même temps que j’enrichissais mes connaissances artistiques en parcourant régulièrement l'Histoire de l'art au travers des prismes de la littérature, la musique, la philosophie, la poésie, l’architecture, les arts appliqués, la photographie, la sculpture ....
Pour mes créations, je choisis toujours avec précision et intention les techniques (encre, dessin, marouflage, huile, glacis, gravure, monotype), les supports (toile de lin et papiers spécifiques toujours préparés par mes soins), les différents outils (crayons, mines, plumes, pointe sèche, burin), la couleur (pigment, huile, encre, cire, aquarelle, encre typographique).

L'ACCOMPLISSEMENT
Mon travail prend ancrage au cœur du répertoire des différents mouvements artistiques de la Figuration. La question du corps, de la figure, est pour moi la question fondamentale. Je mène des recherches inspirées par les œuvres majeures des grands Maîtres de la peinture tels Rembrandt, Caravage, Léonard de Vinci, Rubens, Titien mais aussi des contemporains comme Cy Twombly, Bacon, Giacometti, Alechinsky, Garouste, Anselm Kieffer ….
Je suis profondément attachée à ces références, elles offrent un sens profond à ma vision singulière du corps et me permettent de situer le travail dans une Figuration « non narrative » c'est-à-dire défaite des codes de la représentation classique et académique. Des écritures et des documents iconographiques se mêlent au dessin, à la peinture afin d’inscrire la proposition dans un répertoire contemporain.
Mon travail est une quête quotidienne qui se poursuit entre les murs en pierre de mon atelier, écrin chargé d’histoire au cœur de la cour du Château de Lauris, petit village du Luberon niché sur un éperon rocheux dominant la plaine de la Durance en Provence.

L’ÉPANOUISSEMENT

Depuis 20 ans, je présente régulièrement mon travail auprès d'un public averti au cours d’expositions dans des lieux tant emblématiques que prestigieux (Abbaye, Chapelle, Centre d'art, Galeries). Sans faire de prosélytisme, j’aime aussi aller à la rencontre des regards néophytes et curieux en réponse à ma volonté de rendre accessible ma peinture à tous.



Portraits et Expositions à découvrir dans la rubrique :

http://luciletravert.blogspot.fr/p/exposition_11.html


1 commentaire: